[Test DVD] The Neon Demon

Le dernier film de Nicolas Winding Refn, The Neon Demon est désormais disponible en DVD et Blu-ray Disc. Vous saurez si oui ou non, il faut l'acheter.

TheNeonDemon-DVD

The Neon Demon

Un film de : Nicolas Winding Refn

Avec : Elle Fanning, Jena Malone, Bella Heathcote, Keanu Reeves

Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Durée : 119 min (1h59)

Vidéo : Format 2.40

Audio :

  • Anglais : 5.1 DTS
  • Français : 5.1 Dolby Digital / 2.0 Dolby Digital

Sous-titre : Français

TheNeonDemon-Photo06-© 2016. Space Rocket. Gaumont. Wild Bunch

Micro critique :

Nicolas Winding Refn, soit on aime, soit on n’aime pas. Cependant on ne pourra jamais retirer à son réalisateur son univers bien à lui. C’est là le principal reproche que l’on fera à The Neon Demon : le sujet n’est pas destiné à Refn et son univers. Ainsi, à part quelques fulgurances – principalement des séquences oniriques – le réalisateur explore l’univers de la mode avec une telle lourdeur et maladresse qu’elle en devient presque naïve. The Neon Demon c’est une pub pour parfum de 2h qui te fait croire qu’elle à un propos, sans ne jamais dépasser son imagerie. Il n’y a que quand Refn se concentre à mettre en image, soit un film de zombie, soit l’intériorité de son personnage, qu’il devient passionnant. Malheureusement, c’est loin d’être le cas du film, qui est aussi artificiel et fragile que l’univers qu’il tente d’explorer. Vachement méta me direz-vous ? On y croit pas une seconde. Douce ironie d’ailleurs que de voir dans les bonus du DVD, une proto-affiche qui reprend l’esthétique de Carrie version De Palma. Le malheur adolescent, voilà un vrai sujet, mais qui ne nécessite nullement le minimalisme froid du papier glacé pour l’explorer.

Vous pouvez retrouver une critique plus complète ici.

TheNeonDemon-Photo07-© 2016. Space Rocket. Gaumont. Wild Bunch

DVD :

Vidéo : Le DVD, a aujourd’hui atteint un summum de qualité. Donc évidemment que le visuel est solide. Il reproduit une gamme de couleur assez large, bien que moins détaillé que le Blu-ray. Ceci-dit, la mise en scène de Refn, qui travaille sur les couleurs, et qui grossit chaque ligne et détails de ses décors, sans se concentrer sur un détail minime dans le cadre, ne pose pas de problème pour apprécier le spectacle en DVD.

Audio : L’un des principaux points forts de The Neon Demon est bien évidemment la bande originale de Cliff Martinez. Totalement électronique, presque tenant de la science-fiction, ses basses rythmée vont vous envoûter en enveloppant votre salon. Nous vous conseillons d’être équipé d’un caisson de grave chez vous lors du visionnage. C’est avec ce genre de B.O. qu’un home cinéma prend tout son sens. La musique est l’un des éléments les plus mis en avant par le film, plus que toute forme de spatialisation du son, qui devient quasi inexistante, tout cela pour renforcer l’hypnotisation du spectateur. Enfin, et comme d’habitude, on vous conseillera de voir ce film en VO, qui bénéficie d’une piste audio en DTS, alors qu’il s’agit d’un classique Dolby Digital pour la VF.

TheNeonDemon-Photo05-© 2016. Space Rocket. Gaumont. Wild Bunch

Bonus :

  • The World of Neon DemonInterview de Nicolas Winding Refn : Une longue interview du réalisateur de 22 minutes est sûrement le bonus le plus intéressant et instructif du DVD. Le réalisateur revient sur ses intentions, sur sa conception du cinéma, et son avenir. Sûr de ses positions, elle vous permettra de goûter à son égo assez particulier (et si sa personne vous intéresse, on vous conseillera le documentaire My Life Directed by Nicolas Winding Refn – un documentaire réalisé par sa femme, qui présente le bonhomme, ses méthodes, ses accès de colère et ses doutes durant le tournage d’Only God Forgives). On reprochera à l’interview cependant d’avoir été uniquement réalisée en un seul plan, et une qualité technique assez approximative.
  • « Sur le tournage » Making-of : Ce making-of est un bonus assez court, qui est plus une featurette promotionnelle pour dire à quel point tout est génial qu’un réel document sur la manière dont a été tourné le film. Assez dommage. Encore une fois, si vous voulez en savoir plus sur comment le bonhomme fonctionne, on vous conseillera le documentaire de sa femme évoqué plus haut (My Life Directed by Nicolas Winding Refn)
  • La musique de The Neon Demon : Un bonus assez intéressant qui revient sur la collaboration entre Cliff Martinez et Refn. Une collaboration assez fructueuse. Martinez explique ce que Refn a pu lui apporter, et comment ses méthodes changent légèrement avec ce réalisateur. Un bonus plutôt sympathique au vu de l’importance majeure de la musique dans The Neon Demon.
  • Bande annonce
  • Affiches alternatives : Un bonus assez dispensable, intéressant seulement sur le point qu’on peut découvrir, une reprise de l’esthétique de Carrie de De Palma, ce qui dit deux – trois choses sur le film.

Conclusion

En conclusion, le DVD de The Neon Demon est de très bonne facture, et permettra à qui n’aurait pas de lecteur Blu-ray de profiter de manière correcte et fidèle le dernier film de Nicolas Winding Refn. De plus les bonus, notamment la longue interview de son réalisateur permettra de comprendre un peu plus son intention.

The Neon Demon (Amazon)

The following two tabs change content below.

Guillaume DE CASTRO

Etudiant en cinéma, ma passion pour le cinéma est présente chez moi depuis toujours. La galette bleue est actuellement le meilleur moyen de vivre des sensations proche du grand écran aujourd'hui, c'est pourquoi je l'aime particulierement.

Derniers articles parGuillaume DE CASTRO (voir tous)