[Test Blu-ray] Le Grand Chantage

Le Grand Chantage Titre original: Sweet Smell of Success Un film de: Alexander Mackendrick Avec: Burt Lancaster, Tony Curtis, Susan Harrison, Marty Milner, David White […]

Le Grand Chantage

Titre original: Sweet Smell of Success

Un film de: Alexander Mackendrick

Avec: Burt Lancaster, Tony Curtis, Susan Harrison, Marty Milner, David White

Lorsque J.J. Hunsecker, le chroniqueur le plus influent et redouté de New York, apprend que sa sœur est éprise d’un jeune musicien de Jazz, il met tout en œuvre pour empêcher leur future union. Vouant un amour inconditionnel à sa sœur, il engage Sidney Falco, un attaché de presse sans scrupules et assoiffé de pouvoir, afin de briser cette idylle.

  • Durée : 100 min (1h40)
  • Vidéo : Ratio 1.85
  • Audio : Anglais & Français 5.1 DTS Master Audio
  • Sous-titres : Français

Micro-critique :

Décrié à sa sortie, Le Grand Chantage est pourtant un grand film audacieux, qui retrouve ses lettres de noblesses dans cette superbe édition restauré. Magnifié par la réalisation audacieuse de Mackendrick, qui n’a pas hésité à tourner directement dans les rues new-yorkaise, refusant le studio. Le Grand Chantage bénéficie d’une grande fraîcheur, malgré son vieil âge aujourd’hui. C’est un peu un Citizen Kane, qui préfigure, d’une certaine manière, le passage à la modernité américaine. Grands acteurs, grande mise en scène, pour un film grinçant sur la presse des années 50, qu’il ne faut surtout pas manquer de (re)découvrir dans son édition la plus prestigieuse.

Blu-ray

Vidéo :

La restauration est magnifique, on sent la pellicule vivre sur son écran. Pas un seul plan ne semble approximatif, les détails sont excellents. Evidemment il s’agit d’un film de 1957, donc l’esthétique argentique reste. Mais autrement, ce Blu-ray du Grand Chantage n’a rien à envier à d’autres éditions de films venant tout juste de sortir, bien au contraire. Le piqué notamment est très solide.

Son :

Le son est clair tout le long. Pas de pépins à reprocher au mixage du film. Concernant la comparaison VO/VF, on préférera – comme à notre habitude – la VO. La VF présente moins de nuances dans les timbres et les jeux des acteurs, notamment chez le doubleur de Tony Curtis.

Bonus :

  • Entretien avec l’historien du cinéma Phillip Kemp (26’)
  • 7 scènes commentées par Phillip Kemp (32’)
  • « The man who walked away» : documentaire exclusif sur la carrière de Mackendrick (43’)

Ainsi qu’un livre exclusif de 220 pages sur le film et sa genèse, spécialement écrit pour cette édition par Philippe Garnier.

Conclusion :

La restauration est travaillée, et très solide, le plaisir de visionnage est donc total. Ajoutons à cela, le fait que cela nous permet de redécouvrir un grand film du cinéma, ainsi que des bonus, notamment le livret et les analyses, qui ajoute à la compréhension et au plaisir insufflé. N’hésitez pas concernant cette réédition magnifique du Grand Chantage.

The following two tabs change content below.

Guillaume DE CASTRO

Etudiant en cinéma, ma passion pour le cinéma est présente chez moi depuis toujours. La galette bleue est actuellement le meilleur moyen de vivre des sensations proche du grand écran aujourd'hui, c'est pourquoi je l'aime particulierement.

Derniers articles parGuillaume DE CASTRO (voir tous)