Le ShoWeb de la rentrée 2015

Comme maintenant deux fois par an, c’est tenu le ShoWeb, événement où plusieurs des plus gros distributeurs français ont offert aux « professionnels du web […]

Comme maintenant deux fois par an, c’est tenu le ShoWeb, événement où plusieurs des plus gros distributeurs français ont offert aux « professionnels du web » (comprenez les bloggeurs ciné) l’honneur de découvrir, souvent en exclusivité, leurs prochaines sorties.
Ayant lieu, pour la première fois au Gaumont Marignan, l’événement a débuté dans une excellente ambiance alimentée par un agréable buffet en guise de petit-déjeuner. Une fois à l’intérieur de la salle, l’organisateur de la conférence nous annonce une nouvelle qui fut la première déception de la journée : Il n’y aura pas, contrairement aux précédentes éditions, de films en avant-première en guise de clôture.

Pathé :

camping 3 cowboys

Le premier distributeur à monter sur scène est Pathé. Tout juste revenu de la conférence des exploitants à Deauville, nous a diffusé la vidéo de présentation destinée aux responsables de l’exploitation de salles. C’était directement à eux que s’adressait deux fausses-annonces de comédies populaires attendues pour l’année prochaine : Camping 3 (de Fabien Onteniente, attendu pour l’été prochain) et Les Tuche 2 (d’Olivier Baroux, prévu pour février). D’autres bandes-annonces (des vraies cette fois) et extraits de films nous ont été diffusé :

  • Des images inédites de Retour chez ma mère, une comédie avec Josiane Balasko et Sandrine Kiberlain, qui n’a encore de date de sortie.
  • Les Cowboys, de Thomas Bidegain, programmé pour le 25 novembre, qui avait beaucoup plu à Cannes et promet un rôle très fort pour François Damiens.
  • Les Suffragettes, de Sarah Gavron, programmé pour le 18 novembre, une reconstitution de la lutte des premières féministes britanniques portée par Carey Mulligan, Helena Bonham Carter et Meryl Streep.
  • Marseille, une comédie réalisée par Kad Merad (qui semble avoir décidé de se moquer un peu des gens du sud après ceux du nord), sans
    date de sortie prèvue.
  • Les Saisons, un documentaire animalier de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, programmé pour le 27 janvier.

Le représentant de Pathé nous a également promis les sorties prochaines de plusieurs dont il n’avait aucune image à nous proposer : Silencio (le prochain Pedro Almodovar), Snowden (le retour d’Oliver Stone au cinéma politique), Florence Foster Jenkins (un film de Stephen Frears réunissant Meryl Streep et Hugh Grant), Cézanne et moi et Eternité (deux films sur lesquels aucune information n’a fuité), et Papa ou maman 2 (la suite de la comédie qui, en février dernier, a attiré 3 millions de spectateurs).

Urban Distribution :

Men_Chicken

Le second distributeur fut URBAN DISTRIBUTION qui nous a diffusé 3 bandes annonces :

  • Beijing, un drame social chinois de Pengfei Song, en salles le 18 novembre, dans la lignée des films de Jia Zhangke.
  • My Shinny Sister une comédie scandinave de Sanna Lenken, en salles le 16 décembre sur deux sœurs mal dans leur peau mais pleines de volonté.
  • Men and chicken, un nouvel OVNI signé par le suédois Anders Thomas Jensen, en salles le 16 décembre, avec un Mads Mikkelsen méconnaissable.

Pretty pictures :

made in France

Vint ensuite le tour de Pretty Pictures. La société anglaise n’avait qu’un seul film à proposer mais pas n’importe lequel puisqu’ils étaient fiers de nous présenter le premier film français de son catalogue. C’est son réalisateur en personne, Nicolas Boukhrief, qui est venu nous expliquer les difficultés qu’il a eu, dans ses recherches comme dans son financement et son tournage, à mettre au point Made in France, un thriller sur une cellule de djihadistes à Paris (une histoire inspirée de l’affaire Merah que le drame de Charlie – survenu pendant le tournage – a rendu d’autant plus sensible). Le résultat sera en salles le 4 novembre 2015.

Universal Pictures France :

babysitting 2

Ce fut après au gros vainqueur du box-office de l’année de nous parler de ses prochaines sorties. Le représentant d’Universal Pictures a donc commencé par évoquer des projets en vue de pérenniser ses précédents succès: Blanche-neige et le chasseur 2, Jason Bourne (4 ou 5, je m’y perd un peu), Ouija 2, American Nightmare 3 et Nos pires Voisins 2. À noter que dans cette myriade de suites peu attendues, il a eu la délicatesse de ne pas citer la pire d’entre elles:  Cinquante Nuances plus sombres.

N’ayant pas d’autres images à nous offrir du prochain Jason Bourne (sur lequel Paul Greengrass reprend les mains, si ça peut en rassurer quelques uns) qu’une photo de Matt Damon torse nu, Philippe Lacheau s’est senti obligé de monter sur scène et d’oter la chemise pour que soit diffusé la bande annonce et un extrait de Babysitting 2 dont la sortie est prévue pour le 2 décembre.

Parmi les autres bandes annonces d’Universal, on a pu voir:

  • Danish boy, de Tom Hooper, prévu pour le 20 janvier, dans lequel l’oscarisé Eddie Redmayne incarne le premier transsexuel dans un Danemark des années 30 encore très fermé sur la question homosexuelle.
  • Comme des bêtes, une animation des studios Illumination (qui leur a assuré le succès commercial des Minions) sur la vie secrète des animaux de compagnie.

Seconde déception de la journée: La bande annonce de Hail Ceasar, le prochain film des frères Coen prévue pour février prochain, n’était pas prête à être diffusée, une demi-déception puisqu’elle sera en ligne d’ici la fin de la semaine.

Autre film dont Universal n’avait pas d’image à diffuser: Room, de Lenny Abrahamson, un thriller adapté d’un fait divers sordide, qui a remporté le Prix du Jury à Toronto.

En revanche, Universal nous a offert un beau cadeau: 7 minutes inédites de Warcraft, qu’un contrat de confidentialité m’empêche de juger (en bien comme en mal) ici.

Disney Pictures France :

arlo captain-america-civil-war

Le dernier studio de la matinée était sûrement le plus attendu, puisqu’il s’agissait de DISNEY. Parmi les films annoncés pour les deux prochaines années par la firme aux grandes oreilles Toy Story 4, Alice de l’autre côté du miroir ou encore Pirates des Caraïbes 5, autant de films dont nous n’avons pas eu d’images. En revanche, nous ont été présentés:

  • Le royaume des singes : Le nouveau film de la collection Disneynature en salles le 11 novembre qui nous fait suivre une famille de macaques à toques.
  • Le voyage d’Arlo : Une animation signée Pixar, en salles le 25 novembre, sur l’amitié entre un garçon et un dinosaure orphelins.
  • Star Wars, Le réveil de la Force : Malheureusement, rien de nouveau mais voir la bande-annonce sur grand écran et en 3D a de quoi rendre plus dure l’attente du film le 16 décembre!
  • Mon maitre d’école : Un documentaire réalisé par François-Xavier Demaison sur un enseignant au bord de la retraite.
  •  Zootopie : Une animation dont la bande-annonce et l’extrait diffusé annoncent une comédie très amusante signée par les réalisateurs des Mondes de Ralph.
  • Le livre de la jungle : L’adaptation live du classique par John Favreau qui promet d’être impressionné mais de délaisser l’humour du dessin animé.
  • Captain America, Civil War : Une des plus grosses attentes de beaucoup de bloggers a été récompensé par deux extraits (une scène d’action ultra-rythmée et une scène comique) et une bande annonce efficace, mais l’expérience a prouvé que Marvel est passé maitre dans l’art du teasing sans que le résultat soit forcément au rendez-vous.
  • Le monde Dory, le spin-off du Monde de Némo, attendu pour la fin juin, dont l’extrait fut bien moins prometteur que Zootopie.
  • Doctor Strange, qui sortira dans plus d’un an n’avait encore à nous proposer qu’un art book commenté par son réalisateur Scott Derrickson. Peu vendeur.

EuropaCorp :

valerian

Après une pause déjeuner bien mérité, et alimenté par un autre buffet bien garni, l’après-midi a débuté par la présentation des prochains projets d’EuropaCorp avec 3 bandes annonces :

  • Shut in, un film avec Naomi Watts prévu pour mi février, vendu comme un « thriller psychologique » mais dont la bande-annonce est celle d’un film d’horreur.
  • Arrête-moi là, un polar français avec Reda Kateb, en salles le 6 janvier.
  • Encore Heureux, une comédie sociale avec Sandrine Kiberlain, Edouard Baer et Benjamin Biolay, prévue pour le 27 janvier.

Outre les deux gros projets « ambitieux » de Besson, Valérian et Lucy 2, nous furent également évoqués :

  • Nine live, une comédie de Barry Sonnenfeld avec Kevin Spacey et Christopher Walken qui jouera sur la mode des vidéos de chats pour rendre sa promotion virale (!).
  • Ms. Sloane, dans lequel Jessica Chastain incarnera une lobbyiste anti-armes à feu (un sujet brûlant).
  • Kursk, sur le sauvetage du sous-marin russe disparu en mer en 2000, scénarisé par Robert Rodat, à qui l’on doit Il faut sauver le soldat Ryan.
  • Un biopic du fondateur de Mc Donald’s par le réalisateur de Dans l’ombre de Mary.
  • The Nice Guy, un polar se déroulant dans les années 80 avec Ryan Gosling et Russell Crowe, prévue pour mai.
  • The Lake, un film de guerre.
  • Et, le meilleur pour la fin: The Warrior’s Gate, un scénario écrit par Luc Besson sur un gamin newyorkais qui se téléporte dans la Chine antique où il va devenir un héros (non, ce n’est pas un gag à la Kung-Fury, c’est sérieux!).

Legend Distribution :

Le distributeur suivant fut Legend Distribution, qui nous a proposé deux films, présentés par leur réalisateur:

  • La tour 2 contrôle infernale, que cette fois-ci Eric Judor a réalisé lui-même, et que la bande annonce inédite nous indique qu’il ne s’agira pas d’une suite directe à La tour Montparnasse infernale, même s’il en reprend plusieurs acteurs (Marina Foïs et Serge Riaboukine) avec un Philipe Katherine en grand méchant.
  • L’idéal, le second film de Frédéric Beigbeder, qui reprend le personnage d’Octave de 99 Francs mais le fait incarner Gaspard Proust (l’acteur de son premier film, L’amour dure trois ans), qui assure d’être une satire acide sur l’univers de la mode.

Bac Films :

BAC FILMS nous ont, quand à eux, offert pas moins que huit bandes annonces:

  • Taj Mahal, un thriller de Nicolas Saada prévu pour début décembre sur une touriste prise au piège, en Inde par un attentat.
  • Où sont les femmes? Une comédie de Diane Kurys avec Josiane Balasko, Sylvie Testud, et Zabou Breitman, en salles le 12 janvier, sur free lovele tournage tourmenté d’un film indépendant.
  • Free Love, prévu pour début février, un drame écrit par le scénariste de Philadelphia qui, 25 ans plus tard, continue à dénoncer l’homophobie américaine à travers le combat d’une femme interprétée par Julianne Moore, entourée de pas moins qu’Ellen Page, Michael Shannon et Steve Carrel.
  • Le grand jeu, un thriller politique porté par André Dussolier, en salles le 18 novembre.
  • Je ne suis pas un salaud, un thriller judiciaire avec Nicolas Duvauchelle et Mélanie Thierry, prévu pour le premier semestre 2016.
  • Soleil de plomb, un drame croate présenté à Cannes dans la sélection Un certain regard et en salles en mars 2016.
  • Vendeur, en salles en avril 2016, dans lequel Pio Marmaï incarne un commercial suivant les traces d’un Gilbert Melki en ersatz de Gordon Gekko.je compte sur vous
  • Land of mine, un drame historique scandinave, en salles fin 2016, sur le calvaire des soldats allemands contraints de déminer les plages danoises après la seconde guerre mondiale.

REZO FILMS nous a ensuite présenté Je compte sur vous, en salles le 16 décembre, que Pascal Elbé et Vincent Elbaz sont venus nous présenter comme étant le récit inspiré d’une histoire vraie d’un escroc devenu millionnaire en se passant passer pour un PDG du CAC 40.

SOPHIE DULAC avait elle aussi une line-up bien chargée:

  • Francofonia, en salles le 11 novembre, dont la bande annonce est assez floue sur sa nature fictionnelle ou documentaire mais francofoniaalléchant de par son sujet (la sauvegarde des œuvres du Louvre sous l’occupation allemande) et son réalisateur, le russe Alexander Sokourov.
  • Alias Maria, un drame colombien programmé pour le premier semestre 2016, sur le drame des enfants soldats dans les guerrlas d’Amérique latine.
  • Le bois dont les rêves sont faits, un documentaire réalisé par Claire Simon et en salle le 6 avril sur le microcosme qui peuple le Bois de Boulogne.
  • Love and Friendship, la nouvelle comédie de Whit Stillman, prévue pour le 27 avril, dont un extrait nous annonce une relecture de l’oeuvre de Jane Austen avec un humour très british.
  • Le temps des rêves, vendu comme le « Trainspotting allemand » (quel meilleur argument?), en salles le 30 décembre.elser
  • Mr Gaga, un documentaire sur le travail d’Ohad Naharin, un chorégraphe israélien perfectionniste, programmé pour le premier semestre 2016.
  • Elser, un héros ordinaire, en salles le 21 octobre, ou la reconstitution, par le réalisateur de La chute, du parcours d’un allemand qui tenta d’assassiner Hitler en 1945.
  • Le dernier jour d’Yitzhak Rabin, un thriller politico-judiciaire signé Amos Gitai sur l’assassinat du politicien israélien et l’enquête qui s’en suivit.

Ensuite, ce fut au tour de JOUR DE FETE de nous annoncer ces prochaines sorties:

  • L’adaptation de Madame Bovary par Sophie Barthès, en salles le 4 novembre, que le distributeur a avoué espérer utiliser comme un objet pédagogique, le roman de Flaubert étant au programme du bac.
  • Pauline s’arrache, , en salles le 23 décembre,un documentaire tourné en toute intimité puisque la réalisatrice Emilie Brisavoine y suit le quotidien de sa demi-sœur dans un cocon familial dysfonctionnel (un film que des trailers nous promettent d’être très original).

Ainsi que deux autres documentaires « militants » n’ayant pas encore de bande-annonce, Free to run, une plongée dans la communautés des coureurs avec pour angle les libertés individuelles, et No Land Song (un titre provisoire) sur le combat d’une chanteuse iranienne victime de censure.

Après une petite « pause goûter », le distributeur suivant était très attendu puisqu’il s’agissait de SND dont on nous avait promit un lourd programme, à commencer par le prochain film de Quantin Tarantino, Les 8 Salopards. En plus de la bande-annonce déjà en ligne diffusé sur grand écran, nous avons eu droit à une vidéo dans laquelle QT et Samuel L. Jackson nous expliquaient les avantages d’avoir tourner leur Les_8_salopards film en 70mm et en Panavision. Il n’y a plus alors qu’à espérer que les distributeurs réussiront à se munir de la technologie adéquate pour le diffuser en l’état.

SND devait également nous diffuser un long extrait du Dernier Chasseur de Sorcières… dont une panne technique nous a privé.

Nous avons cependant pu voir une vidéo promotionnelle pour le remake de Point Break (en salles le 3 février) mais qui n’apparaît finalement que comme un prétexte à filmer des cascades en surf sur fond d’un film dans l’esprit de Fast and Furious.

Nous avons également vu la bande annonce inédite d’un film. Si inédite que je n’ai le droit de quel film il s’agit, juste peut-être que c’est la suite d’un des gros succès de l’été 2013.

à vif Je peux par contre dire que nous avons vu la bande-annonce de A vif !, avec Bradley Cooper et Omar Sy en cuisiniers en salles le 4 novembre. Puis furent annoncés Blood Father, un film d’action de Jean-Francois Richet avec Mel Gibson, Braqueurs de Julien Leclercq avec Sami Bouajila, La chute de Londres (l’inévitable suite de La chute de La Maison Blanche), le très attendu Divergente 3Tout Shuss, une comédie avec José Garcia programmée pour début mars, Gods of Egypt (qui se veut dans la lignée de Stargate), Rosalie Blum, une comédie de Julien Rappeneau avec Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi, La nouvelle vie de Paul Smeider avec Thierry Lhermitte,  La La Land, le nouveau film de Damien Chazelle (le réalisateur de Whiplash) avec Ryan Gosling et Emma Stone, ou encore Deepwater, le nouveau Peter Berg.

Après nous avoir rappelé le succès de leur exposition à occasion des 120 ans de la société, GAUMONT a commencé par kheironindiqué que le box-office de la ressortie d’Ascenseur sur l’échafaud en juin la pousserait à multiplié le nombre de ressorties de classiques du cinéma français, le prochain étant Coup de tête, de Jean-Jacques Annaud. Son représentant a ensuite invité Kheiron à présenter (malgré des problèmes techniques qui ont empêché la bande annonce d’être diffusée en entier) son premier film, Nous trois ou rien, en salles le 4 novembre. L’humoriste y a totalement abandonné l’humour noir qui caractérise ses one-man-show pour livrer un récit personnel et poignant puisqu’il y livre une biographie de ses parents et de leur départ d’Iran.

Quelques bandes annonces:

  • L’hermine, une comédie romantique de Christian Vincent en salles le 18 novembre avec Fabrice Luchini en juge rigide qui retrouve son ancien amour.chocolat
  • Pattaya, que Franck Gastambide, et son petit ami Jib Pocthier, sont venus nous présenter. Une comédie dans l’esprit des Kaïra mais
    se déroulant en Thaïlande. En salles le 24 février.
  • Belle et Sébastien 2, en salles le 9 décembre, dans lequel s’invite Thierry Neuvic mais qui semble toujours du jeu d’acteur peu crédible du jeune Félix Bossuet.
  • Chocolat, en salles le 3 février, un film de Roshy Zem avec Omar Sy dans la peau du premier clown noir et une interrogation sur la limite entre divertissement et moquerie.

Pour sa part, STUDIO CANAL nous a présenté plusieurs bande-annonces de ses prochains films:

  • Éperdument, dont la sortie est prévue le 24 février et qui  propose une histoire d’amour entre Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne.
  • MacBeth, l’adaptation de Shakespeare avec Michael Fassbender et Marion Cotillard en salles le 18 novembre.
  • Je m’appelle Malala, le biopic de la jeune indienne ayant reçu le Prix Nobel de la Paix pour avoir lutter pour la scolarisation des filles dans son pays, en salles le 27 janvier.
  • Un second teaser de Mon roi, le film de Maïwenn en salles le 21 octobre.
  • Bastille Day, un film d’action avec Idris Elba se déroulant dans les rues de Paris.
  • Avril et le monde truqué, une animation adapté des bandes dessinés de Tardi, en salles le 11 novembre. legend
  • Au nom de ma fille, un drame inspiré d’une histoire vraie avec Daniel Auteil réclament la justice après la mort de sa fille.
  • Legend, le film de gangster avec Tom Hardy et Tom Hardy (oui, deux Tom Hardy!) en salles le 30 décembre.
  • A bigger Splash, un film qui réunira Ralph Fiennes, Dakota Johnson, Matthias Schoenaerts et Tilda Swinton.

Pour clore la journée, LA BELLE COMPANY a présenté six films, dont trois animations:

  • O&GRatchet et Clank, adapté du jeu vidéo. En salles le 13 avril.
  • Toril, un thriller de Laurent Teyssier avec Vincent Rottiers, sur le trafic de drogue dans le milieu agricole, programmé pour le 11 mai.
  • Norm, l’histoire d’un ours polaire qui arrive à New-York, en salles le 21 décembre.
  • Loving Van Gogh, une animation des tableaux du peintre en vue de raconter sa vie.
  • Comme c’est loin. Pas de bande annonce mais une présentation de Gringe, interrompue par Orelsan qui a bien insisté que c’est lui qui a réalisé le film et qu’il espère, en sortant le 9 décembre, dépasser le box-office de Star Wars.
  • Amis Publics, un film qui a pour ambition d’offrir son premier rôle sérieux à Kev Adams (ou du moins où il ferait exprès de ne pas être drôle). Pas de bande annonce non plus mais c’est cette fois le DJ Cascadeur, qui a signé la bande originale, qui est venu nous faire coucou.

Bref, une journée bien remplie et pleine de bonnes surprises malgré quelques absences remarquées (Warner, Le Pacte, Wild Side…) et l’absence de film en avant-première.

The following two tabs change content below.

Julien DUGOIS

Je l'avoue je ne suis pas un accroc de galette bleue, je préfère me passer de bonus au profit d'une diffusion sur grand écran.

Derniers articles parJulien DUGOIS (voir tous)