[Critique] Hibou

Hibou Un film de : Ramzy Bedia Avec : Ramzy, Elodie Bouchez, Etienne Chicot, Phillippe Katherine… Rocky est un homme discret. Il est heureux mais n’existe […]

266461.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxHibou

Un film de : Ramzy Bedia

Avec : Ramzy, Elodie Bouchez, Etienne Chicot, Phillippe Katherine…

Rocky est un homme discret. Il est heureux mais n’existe dans le regard de personne. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou “Grand Duc” sur son canapé qui le fixe intensément. Il comprend qu’il doit agir. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt un déguisement de hibou sans que personne n’y prête la moindre attention. Jusqu’au jour où il rencontre une panda…

Ramzy fait son premier film, un film qu’il présente comme différent de ce à quoi il nous a habitué avec son pote Eric, un film diffèrent parce que plus émouvant et plus personnel. Le rôle qu’il dit jouer, c’est le sien, le souvenir de son enfance où personne ne le voyait. Tout cela est une bien jolie intention, mais qu’en est-il de Hibou ? Au sortir de la salle nous nous retrouvons alors dans une appréhension particulière face à ce que nous venons de voir. En vérité, ça partait bien, nous aurions pu nous attendre à un film mignon, un joli conte assez surréaliste, sympa à regarder et léger. Mais malgré toutes ses bonnes intentions, le pauvre Ramzy essaie de transmettre ses émotions de manière beaucoup trop maladroite, naïve et didactique.

Un premier film maladroit

L’histoire de Rocky tient de toute évidence du conte, c’est une jolie fable sur un grand enfant qu’on n’écoute pas et qu’on ne voit pas. Une personne qui n’existe pas, comme il en existe tant. Il trouve alors le courage de s’épanouir grâce à un masque qu’il porte, en l’occurrence un costume de Hibou. Le costume du Grand Duc n’est qu’une métaphore du masque de comique qu’il a fini par mettre en devenant adulte. L’intrigue tient d’un bon conte pour enfant mais c’est aussi une histoire d’émancipation d’un jeune adulte, revendiquée assez autobiographique.

lm

Phillippe Katherine et un hibou

Mais alors pour qui est destiné ce film ? Un adulte ? Les fans du duo comique ? Un enfant en bas âge ? Un adolescent ?  C’est là le problème du film, il ne s’adresse à personne, comme à tout le monde. La forme semble enfantine, ce qui en soit n’est pas un mal. Elle a pour elle d’offrir un univers visuellement marginal de ce que la « comédie française » nous a habitué. L’intention de son réalisateur est de raconter un sujet assez lourd de manière très légère, jusqu’à l’absurdité (il se dit inspiré de Her de Spike Jonze). Cela passe tout d’abord par le visuel du film, tout en couleurs. Les décors sont loin d’être déprimant, souvent très éclairé et large. Rien n’est brusque. Le jeu aussi est léger, malheureusement si cela peut se justifier dans l’intention première, il en vient un point où celui-ci devient excessivement lourd. Chaque personnage répond à un archétype qui devient ensuite une caricature de lui-même. Ainsi, la patronne de Rocky ne se résume qu’à sa coiffure tirée à 4 épingles, son tailleur et son rôle (cliché) de méchante patronne. L’image aussi cherche à appuyer cette légèreté, mais quand le film décide de s’accompagner d’un filtre rose à chaque fois que Rocky est heureux cela alourdi grandement le propos et l’intention, même si cela est justifié.

575723.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Hibou

Enfin, les rares fois où l’on peut être ému par le film, sont les moments les plus personnels de l’histoire. Cependant, rien ne dit dans le film que le père de Ramzy était effectivement surnommé « Le Grand Duc » et que son prénom était Rocky. Ces informations offre de l’épaisseur à certains passages, mais elles sont privée et pas suffisamment expliquée pour toucher le spectateur.

Hibou partait d’une très bonne intention, très personnelle et étonnante. Malheureusement le film se révèle être plus qu’un essai raté, mais bien une déception. Ramzy se montre lourd et maladroit. Ceci dit, ceci est un avis de critique, la même critique qui ne se révèle pas toujours salvatrice pour toutes œuvres. Nous sommes des corbeaux plus que des hiboux –au sens où le film l’entend-, et peut être que la légèreté de Hibou en touchera d’autres. Après tout, chaque choix est justifié et la bulle qu’a créée Ramzy avec Hibou ne se destine pas à tout le monde.

Pour cela nous tentons de rétablir la balance en vous offrant la possibilité de gagner 3×2 places pour aller voir le film sur grand écran. Veuillez envoyer vos adresses e-mail sur la page facebook du site ou sur son twitter, vous serez tirés au sort d’ici le vendredi 8 Juillet.

The following two tabs change content below.

Guillaume DE CASTRO

Etudiant en cinéma, ma passion pour le cinéma est présente chez moi depuis toujours. La galette bleue est actuellement le meilleur moyen de vivre des sensations proche du grand écran aujourd'hui, c'est pourquoi je l'aime particulierement.

Derniers articles parGuillaume DE CASTRO (voir tous)