À propos de l'auteur : Julien DUGOIS

Description
Je l'avoue je ne suis pas un accroc de galette bleue, je préfère me passer de bonus au profit d'une diffusion sur grand écran.

Écrit par Julien DUGOIS

  • Au cœur de l’Océan se voudrait, au-delà de l’aventure épique, un drame humain mais, malgré les excellents effets spéciaux dont il dispose, Ron Howard ne réussit pas à rendre les enjeux suffisamment impressionnants ni les personnages assez attachants pour que son film prenne aux tripes.

    [Critique] Au cœur de l’océan

    Au cœur de l’Océan se voudrait, au-delà de l’aventure épique, un drame humain mais, malgré les excellents effets spéciaux dont il dispose, Ron Howard ne réussit pas à rendre les enjeux suffisamment impressionnants ni les personnages assez attachants pour que son film prenne aux tripes.

    Lire la suite...

  • En 1977, personne ne s'y attendait mais Star Wars s'est imposé comme une oeuvre de référence mais aussi comme une industrie lucrative. 38 ans plus tard, devons-nous craindre ou attendre un nouveau film?

    Star Wars, un mythe ou une machine à fric?

    En 1977, personne ne s'y attendait mais Star Wars s'est imposé comme une oeuvre de référence mais aussi comme une industrie lucrative. 38 ans plus tard, devons-nous craindre ou attendre un nouveau film?

    Lire la suite...

  • Le scénario semble ne faire que chercher à son personnage rendre effrayant, à défaut du moindre effort dans l’élaboration d’une quelconque dramaturgie à laquelle s'accrocher.

    [Critique] Stricly Criminal

    Le scénario semble ne faire que chercher à son personnage rendre effrayant, à défaut du moindre effort dans l’élaboration d’une quelconque dramaturgie à laquelle s'accrocher.

    Lire la suite...

  • Ce n'est pas en trafiquant le texte de Shakespeare mais en ajustant sa réalisation à la violence morbide et au vertige psychologique qu’il recèle que Justin Kurzel en donne la représentation la plus nerveuse et la plus nihiliste que l’on puisse en donner.

    [Critique] MacBeth (2015)

    Ce n'est pas en trafiquant le texte de Shakespeare mais en ajustant sa réalisation à la violence morbide et au vertige psychologique qu’il recèle que Justin Kurzel en donne la représentation la plus nerveuse et la plus nihiliste que l’on puisse en donner.

    Lire la suite...

  • Toute la mise en scène et la déconstruction narrative, dont des caméos inoubliables et des ruptures du quatrième mur, parviennent à donner un ton ludique et parfaitement divertissant à la mission pédagogique que se donne le film pour nous éclairer face aux mécanismes complexes du système boursier. Grâce à un montage plein d’énergie, qui va même souvent emprunter des images de la culture pop, et aux prestations à contre-emplois des stars, le film illustre également  de façon décalée l’effervescence et la part de névrose de Wall-Street.

    [Critique] The Big Short : Le casse du siècle

    Toute la mise en scène et la déconstruction narrative, dont des caméos inoubliables et des ruptures du quatrième mur, parviennent à donner un ton ludique et parfaitement divertissant à la mission pédagogique que se donne le film pour nous éclairer face aux mécanismes complexes du système boursier. Grâce à un montage plein d’énergie, qui va même souvent emprunter des images de la culture pop, et aux prestations à contre-emplois des stars, le film illustre également de façon décalée l’effervescence et la part de névrose de Wall-Street.

    Lire la suite...

  • La crétinerie des personnages qui faisaient rire dans le premier film est devenue le moteur de l'écriture de cette suite graveleuse et sans inspiration au point de faire tomber à plat cette piètre comédie au rang des pires ratages de l'année.

    [Critique] Babysitting 2

    La crétinerie des personnages qui faisaient rire dans le premier film est devenue le moteur de l'écriture de cette suite graveleuse et sans inspiration au point de faire tomber à plat cette piètre comédie au rang des pires ratages de l'année.

    Lire la suite...

  • Les retcons de 2015 Définition Mot-valise issu de « Retroactive Continuity » (ou continuités rétroactives pour les moins anglophones d’entre vous), les retcons sont la […]

    [Etats des lieux] Les retcons de l’année 2015

    Les retcons de 2015 Définition Mot-valise issu de « Retroactive Continuity » (ou continuités rétroactives pour les moins anglophones d’entre vous), les retcons sont la […]

    Lire la suite...

  • Le Pont des Espions, le nouveau film de Steven Spielberg qui plonge son acteur fétiche Tom Hanks dans les heures noires de la Guerre Froide.

    [Critique] Le pont des espions

    Le Pont des Espions, le nouveau film de Steven Spielberg qui plonge son acteur fétiche Tom Hanks dans les heures noires de la Guerre Froide.

    Lire la suite...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Si vous aimez ce site, cliquez sur un de ses boutons!